Berbérine

Berbérine

Berbérine

NPN 80051589

      • Aide à maintenir le bon métabolisme du glucose

La berbérine est un alcaloïde présent à l’état naturel dans une variété de plantes médicinales, notamment dans la racine de Berberis vulgaris (épine-vinette). Elle est utilisée depuis longtemps à des fins thérapeutiques, et un grand nombre d’études scientifiques ont porté sur son efficacité dans la gestion du glucose sanguin, des lipides sanguins et de la sensibilité à l’insuline (Tabeshpour et al., 2017). De nombreuses études cliniques confirment les bienfaits de la berbérine lorsqu’elle est prise à une dose de 500 mg deux fois par jour (Firouzi et al., 2018).

L’activité de la berbérine commence au moment de la digestion où elle inhibe certaines des enzymes qui participent à la décomposition des glucides et des féculents dans le tube digestif. Cette action permet de réduire la quantité de glucose absorbée dans le sang (Firouzi et al., 2018). Quant au glucose qui est absorbé, la berbérine aide l’organisme à l’utiliser plus efficacement en stimulant l’enzyme protéine kinase activée par l’AMP (AMPK), ce qui favorise l’absorption du glucose dans les cellules et stimule sa conversion en énergie (Firouzi et al., 2018).

L’analyse de 28 études menées auprès de patients diabétiques a confirmé que la berbérine abaisse de manière notable la glycémie à jeun et postprandiale, en particulier au cours des trois premiers mois d’utilisation (Liang et al., 2019). Un essai clinique à répartition aléatoire de 16 semaines a comparé les effets de la berbérine, de modifications du mode de vie et d’un traitement contre le diabète du commerce sur les paramètres métaboliques de patients atteints d’une stéatose hépatique non alcoolique (SHNA). Par rapport aux seules modifications du mode de vie, la supplémentation à raison de deux doses de 500 mg de berbérine par jour en plus de modifications du mode de vie ont eu des bienfaits métaboliques supérieurs, notamment une baisse de la glycémie postprandiale dans les quatre premières semaines de supplémentation, ainsi qu’une amélioration de la sensibilité à l’insuline, du poids corporel, du tour de taille, des taux de cholestérol sanguin et des taux de triglycérides (Yan et al., 2015).

La berbérine accroît la sensibilité à l’insuline et augmente l’activité et le nombre des récepteurs d’insuline disponibles pour éliminer le glucose du flux sanguin (Firouzi et al., 2018). Dans le cadre d’une étude clinique de trois mois, des patients atteints du syndrome métabolique ont reçu trois doses de 300 mg de berbérine par jour. Par rapport aux valeurs de base des patients, les chercheurs ont constaté une diminution de l’insuline à jeun de 26 % et de la glycémie, de 17 %. L’amélioration de la sensibilité à l’insuline peut avoir favorisé une réduction du stockage des lipides, car la berbérine a également amené une diminution de l’indice de masse corporelle et du tour de taille des patients (Yang et al., 2012).

La dyslipidémie, définie comme un faible taux de lipoprotéines de haute densité ou HDL combiné à un taux élevé de lipoprotéines de basse densité ou LDL et de triglycérides, constitue un facteur de risque cardiovasculaire. La berbérine aide l’organisme à gérer les taux de lipides sanguins en stimulant l’activité des AMPK et en soutenant un bon métabolisme des lipides par le foie (Tabeshpour et al., 2017). Des essais cliniques à répartition aléatoire appuient cette activité et montrent de manière répétée que la berbérine peut réduire de manière significative les taux de LDL de 0,5 à 1,3 mmol/L et les taux de triglycérides de 0,6 à 1,4 mmol/L (Koppen et al., 2017).

Dans le cadre d’une étude à répartition aléatoire contre placebo, 116 patients diabétiques ayant des taux de lipides sanguins élevés ont reçu deux doses de 500 mg de berbérine par jour pendant trois mois. Par rapport aux taux lipidiques de base, la berbérine a réduit de manière significative le cholestérol total de 18 %, le LDL de 21 % et les triglycérides de 36 %. Elle a également abaissé la glycémie postprandiale de 28 % (Zhang et al., 2008). Le même régime posologique a été utilisé dans une étude à répartition aléatoire contre placebo pour des patients souffrant d’hypercholestérolémie, mais par ailleurs en bonne santé et ayant un faible risque cardiovasculaire. Après trois mois de supplémentation, les taux de cholestérol total et de LDL avaient diminué de 12 % et de 16 %, respectivement (Koppen et al., 2017 ; Derosa et al., 2013).

Chaque capsule végétarienne contient :
Berbérine (chlorhydrate) (Berberis vulgaris) (écorce de racine)........... 500 mg

Ingrédients non médicinaux :
capsule végétarienne (gomme de glucides, eau purifiée), cellulose microcristalline, stéarate de magnésium d’origine végétale (lubrifiant), silice, acide stéarique.

Ce produit ne contient pas d’agents de conservation, colorants ou édulcorants artificiels ; sans produits laitiers, amidon, sucre, blé, gluten, levure, soja, maïs, oeufs, poissons, fruits de mer, produits animaux, sel, noix ni OGM.

Posologie recommandée (adultes) : 1 capsule 2 fois par jour aux repas ou suivre les recommandations d’un praticien de la santé. Consulter un praticien de la santé si l’usage se prolonge au-delà de 3 mois.

Mise en garde : Consulter un praticien de la santé si vous êtes atteint de leucopénie ou d’une maladie des reins, ou si vous souffrez d’hypotension ou d’autres problèmes de tension artérielle. Consulter un praticien de la santé avant l’usage si vous souffrez d’hypoglycémie ou de diabète. Ne pas prendre si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Peut entraîner des malaises gastro-intestinaux tels que constipation, vomissements, douleurs abdominales ou diarrhée ; dans de tels cas, cesser l’usage et consulter un praticien de la santé. Conserver hors de la portée des enfants.

Références

Derosa, G., D’Angelo, A., Bonaventura, A., et al. (2013). Effects of berberine on lipid profile in subjects with low cardiovascular risk. Expert Opin Biol Ther, 13, 475-82.

Firouzi, S., Malekahmadi, M., Ghayour-Mobarhan, M., et al. (2018). Barberry in the treatment of obesity and metabolic syndrome: possible mechanisms of action. Diabetes Metab Syndr Obes: Targets and Therapy, 11, 699-705.

Koppen, L. M., Whitaker, A., Rosene, A., et al. (2017). Efficacy of berberine alone and in combination for the treatment of hyperlipidemia: A systematic review. J Evid Based Complement Alternat Med, 22(4), 956-68.

Liang, Y., Xu, X., Yin, M., et al. (2019). Effects of berberine on blood glucose in patients with type 2 diabetes mellitus: a systematic literature review and a meta-analysis. Endocr. J, 66(1), 51-63.

Tabeshpour, J., Imenshahidi, M., & Hosseinzadeh, H. (2017). A review of the effects of Berberis vulgaris and its major component, berberine, in metabolic syndrome. Iran J Basic Med Sci, 20(5), 557-68. Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5478784/

Yan, H. M., Xia, M. F., Wang, Y., et al. (2015). Efficacy of berberine in patients with non-alcoholic fatty liver disease. PloS one, 10(8), e0134172.

Yang, J., Yin, J., Gao, H. et al. (2012). Berberine improves insulin sensitivity by inhibiting fat stores and adjusting adipokines profile in human preadipocyte and metabolic syndrome patients. Evid Based Complement Alternat Med, 2012, 363845.

Zhang, Y., Li, X., Zou, D., et al. (2008). Treatment of type 2 diabetes and dyslipidemia with the natural plant alkaloid berberine. J Clin Endocrinol, 93(7), 2559-65. Retrieved from https://academic.oup.com/jcem/article/93/7/2559/2598635

PDF Product Details Click here to download the product details in PDF format.

Nous sommes là pour vous aider

La mission de Preferred Nutrition est d'aider la personne à atteindre son plein potentiel en matière de santé. Nous avons créé ce site pour fournir à nos clients et à nos détaillants toutes les informations dont ils ont besoin pour continuer sur le chemin de la réussite et du bien-être.  

Lire Plus

Contactez-nous

Pour de plus amples renseignements, laissez-nous un message sur Facebook ou appuyez sur le bouton ci-dessous et envoyez-nous un courriel.